Err

Vente réservée aux professionnels
Vente réservée aux professionnels
[HAINS] RAYMOND HAINS. Les 3 Cartier. Du Grand Louvre aux 3 Cartier - Catalogue d'exposition dirigé par Hervé Chandès (Fondation Cartier pour l'art contemporain, 1994)

[HAINS] RAYMOND HAINS. Les 3 Cartier. Du Grand Louvre aux 3 Cartier - Catalogue d'exposition dirigé par Hervé Chandès (Fondation Cartier pour l'art contemporain, 1994)

Fondation Cartier pour l'art contemporain
(Code: fc3)
En Stock
28,97 EUR
18,00 EUR
-38%
0g
Publié à l'occasion de l'exposition présentée par la Fondation Cartier pour l'art contemporain, du 24 septembre 1994 au 19 février 1995.


" Enfant, je passais mes vacances dans la maison de mon grand-père, à Dinard, rue Jacques-Cartier, près du Manoir du Prince Noir. "
Raymond Hains


" Raymond Hains, regardeur conceptuel, s'approprie le monde avec la photographie et le langage. Il s'oppose au temps qui passe. Il s'oppose à la mélancolie. Il invente un temps à rebonds. "

" (...) Les 3 Cartier se réfère à Cartier, au navigateur malouin Jacques Cartier qui découvre le Canada en 1534, à la saga des Cartier et spécialement à Jacques Cartier dans le bureau duquel, à Londres, le général de Gaulle rédige l'appel du 18 juin, et enfin au magasin Les 3 Quartiers, qui doit son nom à une comédie de boulevard. "
Hervé Chandès

" Raymond Hains tire parti des noms, des lieux, des circonstances et des événements, pour créer, à travers des photographies, des films, des objets, un ensemble de calembours visuels. En 1994, il transforme la Fondation Cartier en "Centre armoricain" et nous entraîne dans un voyage à travers le temps et l´espace. Le nom même de la Fondation Cartier est pour lui le tremplin d´associations multiples : le titre de l´exposition, Les 3 Cartier, fait référence à Jacques Cartier, le navigateur malouin, à la saga des Cartier, et enfin à la rue Jacques-Cartier à Dinard, près de Saint-Malo, où Raymond Hains passe ses vacances dans la maison de son grand-père.

Le catalogue édité à l´occasion de l´exposition esquisse un autoportrait fait d´associations de souvenirs personnels et d´échos linguistiques entre les différents Cartier. S´y croisent événements historiques et souvenirs d´enfance, citations, commentaires et réflexions sur l´histoire de l´art. Les analogies, jeux de mots et jeux de lieux de Raymond Hains apparaissent alors comme des appropriations du réel et du langage. "


Abondante - et facétieuse - iconographie in-texte et à pleine page

Textes de Roger DRAGONETTI (lettre), Allen WEISS, Nicolas BOURRIAUD, J. W. ALLGOOD, Hélène KELMACHTER (biographie), Jacques VILLEGLÉ et des extraits de nombreux auteurs.


.Bibliographie sélective
.Liste des expositions
.Index

Préface de Hervé CHANDÈS

Raymond HAINS (Saint-Brieuc, 1926 - Paris, 2005)


Broché, couverture illustrée (Jacques Cartier et sa femme, Catherine des Granges, Rareté des Indes, Louis Nicolas)



snr baudouin, soldes, soldeur, fondation cartier, exposition, hains, ains, heins, Ultra lettrisme, Nouveau réalisme, photographie, affiche, nouveau réalisme, bretagne,