Err

Vente réservée aux professionnels
Vente réservée aux professionnels
PETRUSSE. Un voyage en étoffes - Isabelle de Cours

PETRUSSE. Un voyage en étoffes - Isabelle de Cours

Monelle Hayot
(Code: monelle3)
En Stock
29,00 EUR
12,00 EUR
-59%
0g
" Collectionneuse d'étoffes anciennes, Petrusse, d'origine néerlandaise, a créé sa maison en 1998. Elle s'inspire de son patrimoine, de la nature qui l'entoure, d'événements culturels comme certaines expositions pour créer chaque Année deux collections d'étoles et de foulards, ainsi que des plaids et des objets de décoration.

L'ouvrage présente la créatrice, son équipe, ses boutiques, ainsi que plus de dix ans de créations : les matières, les techniques de tissage ou d'impression, les couleurs et les motifs ainsi que les thèmes qui l'inspirent.
Ses collections sont présentées à travers un voyage en étoles, qui va de l'Egypte au Japon.
Un chapitre est consacré aux pièces créées pour les musées avec qui l'artiste travaille régulièrement. Dernières en date : Olympia pour l'exposition Manet au Musée d'Orsay et Chenanceau pour le château du même nom. Les photos qui illustrent le texte montrent les tissus en gros plans, le rendu des tissages, les dessins à l'intérieur des faux unis, les motifs traditionnels tels que la palmette, mais aussi le détail de certains motifs, comme si on s'approchait du tissu et qu'il bruissait entre nos doigts.
Monique Lévi-Strauss, collectionneuse elle-même, spécialiste des châles anciens et auteur de plusieurs livra sur le sujet, a écrit la préface de ce bel ouvrage qui s'adresse aux amateurs de tissus et de beaux livres. "

Plus de 130 photographies et documents, à fond perdu et in-texte

Préface de Monique LEVI-STRAUSS
La Symbolique des étoffes par Anne-Marie REIJNEN


Saint-Rémy-en-l'Eau, Editions Monelle Hayot, 2011, 25,8 x 24,5 cm, cartonnage illustré, 132 pages.
9782903824815/978-2-903824-81-5




baudouin, soldes, soldeur, monelle hayot, étoffe, tissu, textile, stylisme, mode, étole, foulard, plaid, décoration, pétrusse, reijnen, hollande, pays bas,